L'ENFANCE, L'âge du Jeu

« Comment se fait-il que les enfants soient si intelligents et la plupart des hommes si bêtes ? Cela doit tenir à l’éducation », Alexandre DUMAS.

Jouer est le mode d’apprentissage de l’enfant, l’hyper-spécialisation précoce, c’est du dressage.

Le garçon de café
Le garçon de café allège son plateau en soulevant une bouteille. Le plateau ne bouge pas. Mais si un client prend la bouteille sans prévenir, le plateau se soulève. Cette anticipation fait appel à une mémoire motrice. Cette prédiction apparaît chez l’enfant de 1 an environ, (Alain BERTHOZ, 1999).
« Entre 2 et 7 ans, l’image mentale demeure sous la dépendante étroite des mouvements et conserve une composante motrice », PIAGET, 1949.

Expérience du Docteur KRECH
Les rats élevés dans un environnement sensoriel pauvre avec peu de choses à voir, entendre ou sentir, ont des petits cerveaux.
Ceux élevés dans un milieu enrichi présentent des cerveaux développés.

La louve des Indes
Tout commence tôt. Le cerveau se développe lentement si on ne l’active pas très tôt. Le cervelet aussi, comme l’a démontré KIPLING.
Autour d’un village hindou, on tua une mère louve qui avait élevé deux fillettes dans une caverne, l’une d’elle survivra jusqu’à 15 ans mais mettra 6 ans pour apprendre à marcher et abandonner la délordose des grands singes.
RUDYARD KIPLING a vérifié cette histoire dans la jungle de l’Inde avant d’inventer Mowglï.

Yaron HERMAN
Cas unique dans l’histoire de la musique, Yaron HERMAN découvre le piano à 17 ans avec la méthode Opher BRAYER. Aujourd’hui, il donne des concerts ; « sa formidable originalité saute aux oreilles. C’est très étonnant. Il est génial. », Claude CARRIERE, France Musique.

Comment aider votre enfant handicapé ?
A trois ans, Pascal présente une hémiplégie droite. Le neurochirurgien lui enlève la totalité de l'hémisphère gauche sauf le thalamus et les parties antérieures et postérieures du noyau caudé.
Suivi et rééduqué par Glen DOMAN, à 8 ans l'enfant performe au niveau moyen des enfants de son âge.
Rattrapés par Pascal, qu’ont fait les autres enfants avec leurs deux hémisphères pendant tout ce temps ? Réalisent t-ils leur potentiel fonctionnel ? Avec un bon protocole proposé par The Institutes for the achievement of Human Potential, un enfant apprend en une heure ce qu'il apprendrait en une journée à l'école. En une journée ce qu'il apprendrait en une semaine.

Existe t-il des preuves de cette possibilité d'épanouissement ?
TIMMERMANS à Melbourne en 1971 apprend aux bébés de 3 semaines à se déplacer sous l'eau de la piscine pour y rejoindre maman.
Le Docteur SUZUKI à MATSUMOTO en 1984 apprend le violon aux enfants de 5 et 6 ans qui interprètent BACH, MOZART, BEETHOVEN et LITZ.
Le Docteur Raymondo VERAS au BRESIL initie un enfant à la lecture. A trois ans il sait lire en portugais mais aussi en anglais et allemand. Il était trisomique 21 ! Depuis ce jour, en Amérique, l'expression "enfant de VERAS" remplace celle de "mongolien".
Ces savants concluent que tout adulte comparé à l'enfant de deux ans souffre d'aliénation mentale incurable. Sans les adultes aucune de nos prouesses génétiques ne peux être tenues et pourtant ce sont les enfants qui accèdent pour la première fois au langage.
Eduquer le cortex tôt est primordial.
« Un enfant atteint la moitié de son intelligence à l’age de 4 ans », Dr Benjamin BLOOM, Chicago.
A ses débuts, DOMAN invente les techniques qui enrichissent l’environnement sensoriel de Pascal. Pionnier de cette nouvelle rééducation, il permet à l’enfant handicapé moteur cérébral de récupérer un niveau de performance quelque fois normal. En 1984, il publie chez Desclée de Browner, Que faire pour votre enfant lésé cérébral ? et C’est un devoir de les aimer. Aujourd'hui, DOMAN apprend également à épanouir les enfants en bonne santé ; "Une toute autre histoire"... Trois séances d’une minute par jour suffisent pour apprendre à lire à un enfant d’un an.
A la même époque en Californie, le Dr F. DUDSON enseigne la lecture à la maternelle. Doit-on le faire ? Le programme est mis au point par le Dr W. A. SULLIVAN de Palo Alto.
Pour faire taire les incrédules, le Dr DUDSON pose la question : « D’ailleurs, pourquoi apprendre à lire à un enfant de six ans ? L'enfant est peut-être trop jeune ? Attendons qu’il ait sept ans. Rien ne presse. Accepteriez-vous cela ? Pas moi ». Moi non plus. Globale ou analytique, la lecture est une fonction cérébrale et non pas une discipline scolaire. « Laissons à l’enseignant le libre choix de sa façon d’enseigner », Nicolas SARKOZY, émission A vous de juger du 28/03/07.
«Il a déjà assez de mal à se faufiler dans les absurdités des méthodes qu'on lui prescrit », Laurent LAFFORGUE.
Comme l’acquisition de la parole, l'apprentissage de la lecture doit rester un jeu, une découverte et non pas une querelle d’enseignants : "Réveille-toi Jules Ferry, ils sont tous devenus fous".

Aux USA, Jay GIEDD fait passer une IRM du cerveau à 2000 jeunes américains. Il découvre que 2 régions du cortex sont matures avant les autres et avant l’âge de 5 ans ; la vision (située à l’arrière du cerveau) ainsi que la motricité (au milieu, à droite).
Il se trouve que lire est une habitude vidéo-motrice et une excellente façon de s’enrichir sans voler son voisin.
A New York, les travaux du Dr D. DURIN démontrent que :
1. Ceux qui apprennent plus tard, rattrapent les premiers de toute façon.
2. Les premiers conservent leur aisance de lecture pendant au moins trois ans.
3. Rien ne presse, mais scientifiquement c’est possible et très bon sur le plan affectif.
4. Il se trouve seulement que les enfants lecteurs précoces ont des frères et soeurs aînés ou une maman différente des autres.
5. Une étude, l'O.C.D.E., a montré que les enfants finlandais travaillent 2500 heures de moins pour des résultats meilleurs que chez nous.
6. Une étude francaise du docteur MONTAGNIER, à Grenoble, a vérifié que, depuis Charlemagne, le système scolaire anglo-saxon est meilleur que le notre pour le corps humain et l'équilibre :
- Etudes le matin, activités variées l'après-midi
- Alterner sept semaines de travail avec deux semaines de vacances
- Repos le Week End

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.