ALLEZ L'OM, recherche de l'équilibre

J’écoutais un jour Bernard TAPIE expliquer au président de mon club (F.C. SOCHAUX) comment les « papinades » étaient le résultat d’un travail acharné. J.P.P. ne rechignant jamais à prolonger l’entraînement pour effectuer, par tous les temps, de nombreuses reprises de volée sur les centres variés de WADDLE. J’étais trop jeune à l’époque pour intervenir et oser lui conseiller de rajouter les exercices proprioceptifs essentiels au pied d’appui de tout footballeur.

Yeux fermés : équilibre unipodal, genou haut fléchi, visualisez le geste à effectuer.

Yeux ouverts : équilibre unipodal, simulez lentement le geste de la reprise pied droit puis pied gauche. Réinventez le Tai-Chi-Chuan, « balancez-vous et mimez le geste comme le ferait un danseur » disait Pierre Garcia à ses joueurs.

Ce travail présente l’avantage de pouvoir être effectué souvent (même à la maison) sans être agressif ni pour les muscles, ni pour les cartilages articulaires. Les terrains et les ballons sont parfois lourds. En réduisant le nombre de reprises de volée effectuées par J.P. Papin, on diminue les traumatismes répétitifs du pied de frappe de la hanche et du genou. Rappelez-vous que « chez le droitier, le membre inférieur gauche est le plus sollicité » (Congrès SFKS, 1986).

En multipliant les exercices d'équilibre sur le pied d’appui, on améliore son efficacité. La précision du geste augmente sans user les cartilages ni provoquer d’arthrose, véritable peste des articulations du sportif. « Tous n’en mourront pas, mais tous en seront atteint » disait Albert Batteux à Jean Prouff dans les travées du stade Marcel Picot enneigé. Antoine Cuissard qui souffrait du même mal me dit un jour : « Quand ma hanche me fait mal, je me soigne avec mes souvenirs ».

Physiologie de la reprise de volée :

Pied de frappe : seuls les muscles dynamiques sont sollicitées. Le travail du quadriceps est concentrique. De la rapidité avec laquelle hanche puis genou harmoniseront leur effort dépendra la puissance de la frappe.

Pied d’appui : tous les muscles sont sollicités dans un rôle postural stabilisateur, leurs faisceaux neuro-musculaires en alerte maximale. Toutes les fibres disponibles sont recrutées pour un travail isométrique. De la qualité du recrutement dépendra la précision de la reprise de volée.

Chez un enfant, il est difficile et inutile de commencer par un travail dynamique axé sur la puissance, car le corps ne produit pas d'hormones avant la puberté. Les membres grandissent en premier, le tronc plus tard. Lui offrir des haltères à Noël est un non-sens physiologique.

Les réflexes stabilisateurs, eux, se structurent dès les premiers mois de la vie si on déséquilibre l’enfant intelligemment. « La coordination est la réunion de plusieurs mouvements partiels en un acte total », PIAGET.

Un parc Sweet Chariot aide l'enfant à coordonner ses premiers mouvements partiels.

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.