LES O.G.M.

Oncogénèse – Ontogénèse
« Voici l’homme»

La guerre des sexes commence dans l’embryon.

Les gènes féminins essaient de réguler les gènes paternels. Allèles, empreintes parentales, s’imposent ou se surimposent. Ce combat est nécessaire. L'ADN construit, l'ARN communique.

Chez les clones, l’homosexualité n’existe pas. Génome paternel et maternel sont indispensables pour aboutir à l’individu viable. Gynogenèse ou androgenèse sont indispensables à la vie. L’homosexualité est une impasse.

La guerre des gènes a deux siècles.

Lamarck estimait possible l’influence de l’environnement sur l’hérédité mais le darwinisme puis les petits pois de Mendel imposent le tout génétique. Les gènes de chaque parent deviennent équivalents et interchangeables sauf ceux des chromosomes sexuels.

En 1953, la double hélice de l’ADN par Watson et Crick engendre une succession de prix Nobel de médecine, jusqu’en 2006 avec la découverte de l’ARN interférence capable de réduire un gène au silence. « Aujourd’hui : la prédisposition génétique ne vaut rien sans l’influence de l’environnement » Craig VENTER, A life decoded 2007. La loterie chromosomique exige l’apprentissage.

Imprévisible dans le détail, « l’évolution de l’Homme se fait au hasard des mutations triées par la sélection naturelle » Jean CHALINE, Le Monde 13/05/07.

L’ADN n’est donc plus le seul facteur de l’hérédité. Des variations héritables sont parfois des réponses à des problèmes posés par l’environnement. C’est le retour de l’épigénétisme de WADDINGTON. Par le biais des gênes thermosensibles, la salamandre axolotl est devenue terrestre « tous les facteurs de l’environnement sont susceptibles d’influencer le génome » J CHALINE, paléontologue.

Le stress, la nourriture… forment l’environnement de la mère, le placenta et l’utérus celui du fœtus, le cytoplasme cellulaire celui du noyau, quelques exemples nous montrent l’influence de ces trois milieux environnementaux :

Le rôle de l’environnement maternel sur l’hérédité :

En SUEDE, si votre grand-père a connu la famine, votre puberté sera précoce et votre espérance de vie augmentée.

Marcus PEMBREY en déduit qu’une exposition répétitive à l’environnement sera transmise aux petits-enfants si elle a été vécue à deux dates importantes.

- pendant la vie fœtale des grands-mères.

- pendant la période de croissance pré-pubertaire des deux grands-parents

En HOLLANDE : pendant les années d’occupation et les restrictions alimentaires, le poids des nouveau-nés a chuté de 8 pour mille. Deux générations plus tard, celui de leurs petits-enfants aussi ! Y a-t-il eu méthylation de l’ADN comme pour le tabagisme ou altération héritable utérine ?

En FINLANDE chez 145 enfants adoptés issus de mères schizophrènes, la maladie se déclare davantage dans les familles d’adoption rigides et stressantes. La qualité des soins diminue l’expression des gènes. Les sujets à haut risque sont donc plus sensibles aux effets de l’environnement.

Au KALAHARI, le corps des Boschimans intègre le rythme des saisons. Les femmes deviennent stériles pendant les périodes de sécheresse. « Si une femme portait un enfant dans un période de sécheresse, menaçant l’existence du groupe, il lui était enlevé dès sa naissance. Avant qu’il ait pu pleurer, les autres femmes le tuaient », Laurens VAN DER POST, Le Monde Perdu du Kalahari, ed JC Lattes, 1958.

Au CAMEROUN, il y plus de grossesses multiples chez les BAMIKELES pour qui, l’arrivée de jumeaux est une fête, que chez les AMBELES qui tuent le 2ème des jumeaux à la naissance. « Mortalité et Société en Afrique » Gilles Pison ed INED 1989

Environnement utérin et hérédité

Au sein d’un même utérus, des différences existent déjà. Chez les vrais jumeaux, un seul peut développer une maladie génétique. Surpris devant deux jumeaux, l’un droitier, l’autre gaucher, René ZAZO étudie l’héritabilité du comportement qui peut varier de 20 à 80 % en fonction de l’apprentissage épigénétique. Mais « fixer les règles aux mécanismes épigénétiques serait une erreur » précise-t-il.

La transmission par le placenta de signaux moléculaires est possible. Le fœtus capte les médicaments et le régime maternel peut modifier la lecture d’un gène.

- Le régime alimentaire d’une souris AGOUTI modifie le pelage de la deuxième génération.

- Un régime alimentaire maternel atténue le retard mental que développe la maladie génétique de Horst et Bickel.

- Manel ESTELLER découvre qu’un régime pauvre en protéines fixe les groupements méthyles (CH3) sur les bases cystine (C) de l’ADN ce qui fait apparaître des différences chez les vrais jumeaux avec l’âge. Il y a eu méthylation de certains gènes. D’autres différences apparaissent.

Les hypo ou hyperméthylations provoquent les maladies chroniques qui augmentent avec l’âge.

Conséquences de l’environnement sur nos gènes, ces mécanismes sont réversibles et donc prometteurs de traitements anticancéreux.

Les extrémités des histones sont, elles aussi, une cible privilégiée des groupes acétyles (COOH) ce qui modifie l’info génétique sans affecter l’ADN.

« La mise en veille ou l’activation de certains gènes est en partie déterminée par l’environnement » Paula QUINON ;

« Ontogénèse, Gemelliparité, Méthylation de l’ADN, Manel ESTELLER nous raconte de drôles d’histoires d’histones ».

Environnement cellulaire et hérédité :

- Issues d’un même œuf, nos cellules de la peau de l’œil et nos neurones sont très différenciées. Des facteurs intracellulaires modifient donc la cellule sans modifier la séquence ADN.

- Le cytoplasme cellulaire, sa température…sont l’environnement dans lequel baigne le génome du noyau. Les embryons issus d’un clonage se différencient entre eux par le cytoplasme des ovocytes receveurs et notamment les mitochondries productrices d’énergie.

Contrairement à DOLLY (1997), la brebis écossaise, COPY CAT (2001), le chat américain est une copie génétique différente de la mère « arc en ciel ». Le cytoplasme a donc reprogrammé le noyau donneur de RAINBOW. La modification provoquée par l’environnement cytoplasmique des gènes est un niveau supplémentaire d’information pour la cellule sensible à ses variations.

- Rare chez les mammifères de grande taille (Homme, éléphant, baleine…) les vrais jumeaux sont trois pour mille chez tous les mammifères et sur tous les continents (sauf chez le tatou qui a 100% de vrais jumeaux). Les jumeaux vrais sont des laboratoires vivants. TWIN STUDIES a permis l’émergence de l’épigénétisme car des différences provoquées apparaissent chez les individus ayant le même ADN. Des facteurs peuvent donc modifier la cellule sans modifier la séquence ADN

Cytoplasme, Utérus et Société sont les facteurs environnementaux de la cellule du fœtus et des parents.

Il y a deux chemins pour aller à l’organe : direct -> le génome ; indirect -> l’environnement qui module l’expression des gènes.

Tout génétique = NATURE Tout apprentissage = NURSURE (culture en français).

« Le génome conserve une position centrale et dominante mais le tout génétique recule » Sciences et Avenir 01.2007.

En 1930 le Q.I. du conseil municipal de Londres était héritable à 100% d’après BURT son inventeur tricheur !, il descend à 34% d’après B. DEVLIN en 1999 et il est réduit à 0% après les travaux d’Eric TURKHEIMER en 2003.

L’homosexualité est-elle devenue moins génétique (des copies conformes) et plus à la mode (des copies qu’on forme) demande JON BECKWITS (Sciences et Avenir 2007).

En 1999 le New York Times estimait l’homosexualité déterminée génétiquement à 50%.

En 2001, le taux baisse à 30% et pourtant le nombre d'homosexuels augmente.

Conclusion :

Les notes sont portées sur la double hélice de l’ADN et les bémols de l’environnement permettent à deux cellules de même patrimoine génétique de jouer des symphonies différentes.

Les Organismes Génétiquement Malades guériront en devenant des Organismes Génétiquement Modifiés.

Outre l'environnement, un autre élément est capable d'interférer sur la fabrication de l'ADN, l'ARNmessager.

Etudier et comprendre Oncogénèse, Gémélliparité et Méthylation de l’ADN va permettre de guérir la myopathie.

Le premier faucheur d’O.G.M. s’appelle Manel ESTELLER et son champ d’action est l’épigénétisme. Les seconds cherchent et trouveront comment guérir la mucoviscidose. Pierre Gilles de GENNES, Prix Nobel de physique et 1500 scientifiques, dénoncent « l’obscurantisme des anti-OGM » dont les actions retardent la recherche d’un médicament capable de soulager la mucoviscidose, ce qui pousse les chercheurs à se délocaliser à l’étranger.

Emprisonnés derrière leurs barreaux de préjugés les autres disposent d’une double échelle hélicoïdale d’ADN pour retrouver la liberté. Le danger qu’ils appréhendent est cependant réel.

Qu’allons nous faire de tout cela ? Qu’avons nous fait de la fusion de l’atome.

« Les gènes des chercheurs génèrent de géniales découvertes

Ce qu’en fera un général dégénéré est plus gênant » Dr FOLAMOUR.

L’Homme est un organisme qui a souvent été génétiquement modifié et le cerveau est la

structure la plus évoluée de cet O.G.M..

« ECCE OMO » Ponce PILATE

Parce que l'arrêt du gulf stream donnerait des hivers canadiens en France,

Parce que nous voyageons plus et que les populations sont plus concentrées,

Parce que la puissance est à la portée des aigris ou des fanatiques suicidaires,

Nous allons vivre dans un monde plus vulnérable.

Sir Martin Rees (Trinity College, Cambridge)

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.