QUE FAIRE POUR VOTRE ENFANT ?

Inné, le tissu nerveux est mis en place avant la naissance comme un réseau de câbles. Les systèmes sensoriels organiseront les connexions par tâtonnements ; c'est l'Acquis. Quand la science progresse, la part de l’Inné diminue. A la loterie chromosomique, l'apprentissage est toujours gagnant: il faut apprendre. « Au commencement est le mouvement. Eduquons par le mouvement », nous dit LEBOULCH.
L’objectif à atteindre est l’équilibre. Pour y parvenir, deux dates sont importantes et sont deux moments clés dans le modelage naturel des os du crâne, deux moments auxquels correspond les pics d’âge pour la fréquence des bronchiolites du nourrisson : trois mois et un an.
A 3 mois : l’enfant relève la tête pour la première fois. Les muscles du cou doivent lutter contre la gravité.
A 12 mois : le rôle sensoriel de l’œil diminue, le bébé réduit la largeur de son champ de vision et selon F. JOUEN « priorité sera donnée au développement locomoteur, le temps de l’apprentissage de la marche ». Ensuite, l’œil reprend de l’importance et son champ de vision s'élargit à nouveau.
Chez les mammifères, ces deux évènements tardifs; relever la tête à 3 mois et apprendre à marcher à 12 mois, sont spécifiques à l'espèce humaine, tout comme le sera le pic pubertaire de l'adolescence.

Avant la naissance :
- Au Pays Bas, L’haptonomie est une science du toucher. Elle propose de communiquer avec le bébé avant la naissance et de faire participer le père à la grossesse. Si le papa pose la main sur le ventre de la mère « le fœtus se sent aimé et répond ». Franz FELDMAN propose huit séances aux couples à partir du quatrième mois de grossesse (www.haptonomie.org). Les pères les plus doués parviendraient à faire faire à l’enfant en gestation des pirouettes.
- Aux USA, Prenatal Class Room ou Make Away For Prenatal Baby proposent des exercices pour le foetus et des enregistrements diffusés par un haut-parleur fixé sur le ventre maternel!
- En couveuse, le bébé manque de stimulation de l'oreille interne et de stimulation cutanée. Aux USA, l'association Tender Loving Cares a établi un protocole pour stimuler la peau du bébé et inventé la couveuse oscillante.

0 à 1 an :
- Privilégier le berceau type balancelle et les sons. « Rythmes, sons, mots...La véritable langue maternelle est celle qu'enseignent les berceuses » Michel ODENT.
- Mettre les enfants sur le dos est préjudiciable et source de futures scolioses. C'est unique dans le monde animal ! Le risque de mort subite du nourrisson est-il vraiment diminué dans cette position ? Car étranglements et étouffements restent possibles sur le dos si régurgitation du nourrisson.
Comment ferait un enfant sur le dos pour ramper vers le sein ?
Le premier mois, couché sur le dos, la tête est le plus souvent tournée vers la droite.
- N'oubliez pas les "Bébés dans l'Eau" organisé par les municipalités équipées de piscines.

A 3 mois :
Pour développer sa préhension dirigée par la vue, il faut lui enfiler des mitaines quelques secondes par jour. A 8 mois, il devient capable de saisir un objet entre pouce et index.
Bras en l’air, épaules en hyper extension, lui enfiler des vêtements par la tête est une hérésie. Il faut en finir avec les enfilages délicats et les élastiques. Le système DORELOT de Françoise DOUEZ offre le confort au bébé, de même que les vêtements de type brassière, qui s’ouvrent sur l’avant.

A 12 mois :
Les bébés sont ambidextres: "on ne peut conclure qu'un enfant est droitier ou gaucher qu'une fois qu'il s'est mis à marcher", BRAGDON et GAMON.
Ecrire de la main gauche ne suffit pas à faire un gaucher. Si la main se positionne au dessus de la ligne d’écriture c’est qu’il fonctionne comme les droitiers.
Trois tests pour détecter un gaucher :
Distribuer un jeu de cartes - Lui mettre les mains dans le dos - Dessiner un cercle
La main dominante est celle qui distribue les cartes, saisit l’autre dans le dos et le droitier dessine le cercle dans le sens des aiguilles d’une montre.

A 18 mois :
- Marque de rouge à lèvres sur la joue. Placez l’enfant devant une glace et attendez sa réaction.
- Il peut marcher à reculon.

0 à 2 ans :
- Ramper, s'aider d'un plan incliné s'il le faut.
- Parc proprioceptif type « swing Chariot », le principe étant de déséquilibrer l’enfant sans risques excessifs.
- Pour cultiver la compétence des deux cerveaux : cross crawl, c'est-à-dire marcher à 4 pattes.

2 à 3 ans :
- Ramper, s'aider d'un tunnel flexible dans le couloir, ou traverser un lit sous les draps, puis sous les couvertures,
- Timothée l’acrobate,
- Grimper d'échelle, descendre l’escalier puis des escaliers différents.
- Brouette: pousser une brouette dans laquelle l'enfant est assis et se cramponne aux bords de celle-ci ; puis alterner entre virages lents et rapides.

2 à 4 ans :
- Toboggans (à plat ventre), balançoires, trampoline, structures gonflables, galipettes, rivières sauvages, descente d’échelle
- Patinage
- Brouette : assis dans la brouette qui avance, l'enfant lève les bras de temps en temps.

5/6 et 7 ans :
- L’enfant devient brouette et avance sur les mains.
- Patinage. Antipodiste statique puis dynamique. Hula-hoop, danse, apprendre à nager, à skier, murs d’escalade, corde à sauter, acro-bungy… Au football, alterner pied droit, pied gauche à l’échauffement pour solliciter les deux cerveaux.
- Suspendre l’enfant à une échelle inclinée et l’aider à avancer de haut en bas.
- S'allonger sur un énorme ballon et s'y maintenir en équilibre sur le ventre, sur le dos, puis à genou.
- Les Echasses

Après 8 ans :
Natation, surf, skate, skimboard, Bodyboard, saut à l’élastique sur trampoline, hip-hop, et surtout planche à voile.

Après 9 ans :
- Le golf
- Le fleuret pour l’équilibre et le port de tête
- Au basket : rebond défensif, plutot que multiplier les tirs au panier
- Echelle horizontale
- Un ballon suspendu au dessus de lui, l’enfant doit sauter et lever les yeux pour l’atteindre. Adressez lui un ballon léger qu’il devra renvoyer avec la tête. Variez la trajectoire des lancers. Demandez à l’enfant de varier les trajectoires de retour (tendues, lobées, à droite, à gauche… fixez lui des cibles à atteindre).

Après 10 ans :
Assis sur un ballon de Klein ou debout sur une planche instable, une lampe de mineur sur la tête ou un stylo pointeur à la main, demandez à l’enfant de vous indiquer sur la mappemonde murale : l’Amérique du Sud, puis l’Argentine, puis Buenos Aires, puis la Boca et el gato de Rosa.

Remarques :

La mère de "Marcus" innove et au feeling, réinvente seule les mouvements les mieux adaptés à la maladie rare de son enfant d’un an et demi. (France 2 le 26/11/2004). Chapeau madame !

Même subjectivement, il est plus important d’apprécier avec beaucoup d’attention, les possibilités d’un enfant que de faire un bilan objectif mesuré.

Marine savait nager le jour de ses 3 ans.
Ludo maîtrisait la planche à voile le jour de ses 7 ans.
Tanguy skiait à deux ans et demi.

Ne pas cumuler trampoline, basket, corde à sauter… Ni prolonger des exercices qui sollicitent avec excès les cartilages de croissance et les structures osseuses.

Parents, grands-parents, devenez les éducateurs de vos enfants, les stimuler doit rester un plaisir.

"Peu importe la chute, l'important est de rebondir", proverbe africain.

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.