Nous ne sommes plus fait pour vieillir comme avant


  « Pousser à la performance est en totale contradiction avec l’histoire du corps de l’homme. Ce ne sont pas les individus les plus forts mais les groupes les plus aptes qui survivent » DARWIN  l’origine des espèces
« Promouvoir la compétition c’est entretenir la difficulté que nous éprouvons tous à vivre ensemble » Berthold BRECHT
« La vision du grand fort et costaud est complètement erronée » J.M. PELT « Développer l’agressivité à l’égard de l’adversaire. Je laisse ce soin aux autres » Jacques Van RILLAER
« Le sport de compétition commence là ou la santé finit et seul un sport loisir collectif facilite la neurogenèse » Pr LLEDO institut Pasteur 
« Se battre pour la démocratie ? oui. Sinon, gagner ou perdre…» SOCRATES capitaine auriverde d’un Brésil champion du monde.
La différence entre un homme heureux et  un jaloux ? Le jaloux se compare
« Le tableau d’affichage est un guide ânes. Je ne vous demande pas de gagner mais de bien jouer » Jean PROUFF  entraîneur professionnel
«Le hasard est l’habit que prend Dieu pour voyager incognito» H.de Balzac
« Je n’aime pas le hasard lorsqu’il s’impose au mérite » C. GOURCUFF « La victoire a pris un sérieux coup dans l’aile à Auckland. La victoire c’est bien mais le sport c’est mieux » Fabrice JOUAULT l’équipe 24/10/2011
Soignez le style avant le résultat. L’entraînement doit rester un art plutôt qu’une science « Le joueur de piano exerce son art plus longtemps que le déménageur » GROZDANOVITCH Il sera toujours temps et plus facile de muscler un pianiste que d’apprendre le piano à un déménageur.
Un vieux sage détestait deux mots, statistiques et compétition. 

«Nous savons comment nous vieillirons. Nous avons tout à gagner à  vieillir autrement. Nous ne sommes plus faits pour vieillir comme avant » C.de JAEGER. Et nous mourons prématurément.
Mettre plus de temps pour monter un étage n’a rien d’alarmant. Ce n’est pas cela que vieillir. Etre  vieux c’est devoir tenir la rampe pour descendre. Vous êtes vieux quand la peur d’essayer un nouveau geste est plus forte que celle de prendre un risque.
Pour lutter contre la vieillesse. Choisissez entre ‘gagner aujourd’hui’ ou ‘jouer demain’. Combien ou comment ? Le résultat ou le style ?
Votre sport est-il un métier ou un loisir ?
Pour vieillir et jouer longtemps j’ai choisi de jouer souvent, mais pour ne pas me blesser, de faire  ‘des’  sports sans ronger mon cartilage.
Poussé à son maximum un moteur de formule un ne dure qu’une seule course et notre gomme du pneu s’appelle cartilage. « Il faut assumer la conséquence de ses excès ou ne point les commettre » O. KINTZELL

Comment bien vieillir ? « Je ne prête aucune importance aux performances. Elles déclinent et je m’en fiche. Ces préoccupations sont l’antithèse de la pleine conscience du moment présent » J. Kabat-Zinn  (Le scan corporel)
Le mot vieillesse commence bien mais elle finit mal. Septuagénaires vous êtes en danger. Avoir mené une vie saine faisait reculer la vieillesse mais arrive le temps des surprises et des turbulences
‘les beaux jours sont passés, les mois charmants finissent’ Victor Hugo
Quelque chose va flancher, mais quoi ? où ? et quand ?
Dans l’escalier de la vie la dernière marche est difficile à descendre.
Pour y parvenir il faudra être proprioceptif et chanceux. 
Un geste efficace répétitif est abrasif. Variez vos mouvements. Retenez la dernière phrase du prix Nobel de médecine à Stockholm 1932 :
« There is more than one way for doing the same thing »  C.S. Sherrington
La proprioception est née cette année là ; Sherrington l’a inventée.

Serendipity (heureux hasard) :
               Ayant eu la chance de travailler mille fois dans un vestiaire sportif professionnel j’adore raconter les histoires ordinaires que m’y ont contées des gens extraordinaires.
Une fin de geste ample et relâchée protège les cartilages articulaires. Sportifs, soignez la fin du geste. La chance sourit au geste bien préparé le hasard visite parfois les autres. Peu de mes amis golfeurs échangeraient un ‘birdie’ sur le parcours contre un ‘toucher de velours’.
Pour gagner ils ont peut-être raison. Pour bien vieillir ils ont tort.
Quand après le onzième trou mes amis quinquagénaires marchent de guingois, l’arthrose fait son nid. Savent-ils qu’il existe sept façons de marcher ? Ils ont chacun la leur mais toujours la même.
Racontez leur l’histoire du chiffre 7 .                Et celle-ci aussi :
Vous souvenez-vous de vos premiers pas ? … le premier est une chute.
Si le bassin déplace à nouveau le corps dans l’espace, le deuxième est un réflexe. Avant cela, le subconscient encore vierge était calme.
Lever le genou n’était pas programmé. Héritage reptilien, nous rampions.  
     Le premier pas est une réaction au déplacement du tronc dans le vide.
A Dinard, pour le confort du corps et l’aisance du danseur CREATYV’TANGO nous conseille d’avancer le tronc pour recréer ‘naturellement’ ce déséquilibre inné primaire, les jambes suivront toujours.
La meilleure façon de marcher est-elle ‘d’mettre un pied devant l’autre puis d’recommencer’ ? l’automate le fera quand le marcheur malin et le danseur argentin avancent le bassin. Nous sommes nés pour ramper de temps en temps, marcher autrement, courir lentement et danser souvent.
A Buenos Aires place San Telmo je les ai regarder danser dans la rue.
A Harlem aussi. Et cela va vous paraître un peu fou mais :   
« écouter du jazz renforce les défenses immunitaires »  F.X. BRENNAN                                                 

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.