LA PROPRIOCEPTION COPIE LA NATURE

La proprioception est Biomimétique. Elle s’inspire de l’histoire du corps de l’homme. S’il a fallu ramper avant de marcher rampons de temps en temps. Trottinons, nageons et parfois … fermons les yeux en marchant..
La proprioception est le sens de l’équilibre qu’il vous reste quand vos yeux sont fermés. Le corps peut se regarder les yeux grands fermés ! 
Le nouveau-né se verticalise en jouant. Avec des réflexes entretenus le septuagénaire reste debout plus longtemps (Equilibr’âge).
La station bipède est économe en énergie. Son apprentissage est une suite de chutes. Pour éduquer les réflexes de l’enfant, le plancher de son parc doit être instable. Structurée sa gestuelle deviendra naturelle, sans parasites. Perturber un enfant dans son parc paraît ridicule et le déséquilibrer dangereux ; lui procurer tôt des réflexes performants est pourtant évident 
 «  Ridicule, dangereux puis évident » dirait Idriss Aberkane 
C’était pareil pour l’indépendance des pays colonisés, pareil pour les premiers trains et pareil pour mon grand père marchand de chevaux  qui     ‘poilu de la première guerre’ ne prédisait aucun avenir aux ridicules véhicules appelés ‘tracteurs’ ni aux dangereux avions.
La proprioception éduque vos réflexes : évident, rationnel et non polluant.

Enchaînez divers mouvements, donnez leur une composante personnelle.
Privilégiez les gestes harmonieux … et Wellness plutôt que Fitness
« Ce ne sont pas les mouvements stéréotypés qu’il faut suivre mais ceux de la nature »  François Delsarte (1811 - 1871) donc bien avant Pilates ! 
Pourquoi ne faut-il pas copier les mouvements syncopés ? Pourquoi stepper  est-il contre nature ?  Parce qu’il faut dérouler notre pas.
« sans propulsion vers l’avant il fait de vous une ‘pintade du surplace’ »
Prenons le pied de Lucy, il a trois millions d’années et présente déjà la double courbure qui absorbe les chocs pour dérouler son pas ‘vers l’avant’

Pourquoi ramper ?
Primates, nous étions grimpeurs avant d’être marcheurs et ramper c’est reproduire à l’horizontale les gestes du grimper.
Manœuvre ancestrale, ‘Ramper’ réimprime dans le cervelet la coordination de nos muscles reptiliens. Ceux qui tonifient la colonne vertébrale ! 

Pourquoi l’équilibre plutôt que la force ?
Pour réagir à l’assèchement climatique et la forêt qui recule « la réponse apportée par Neandertal a été robuste, la notre fût gracile » Y.Coppens
Pour suivre la faune qui accompagne les paysages que le climat modifie, la lance s’impose à la massue, l’endurance à la puissance, l’agilité à la force.
Chasseur cueilleur et coureur endurant Sapiens va survivre.
Le cou des quadrupèdes est robuste massif et puissant, le notre est gracile. 
Le cou des quadrupèdes lutte contre la pesanteur, le nôtre coordonne le port de tête avec les sons les odeurs et la vue. Les poissons n’ont pas de cou Aucun animal ne naît avec un cou trop faible pour porter la tête. Notre cou a huit millions d’années. Gracile, élancé il apparaît avec l’endurance et la bipédie. Fruit du hasard un caractère mieux adapté est adopté. L’environnement fait le tri. L’organisme garde le caractère modifié s’il permet de survivre pour se reproduire, plus que pour vivre vieux..

Dans la nature les prédateurs ont les yeux serrés pour voir loin. Les proies
ont les yeux écartés pour voir large
L’oeil humain perçoit les mouvements plus rapidement que les images ; c’est un réflexe primaire.
Dans la savane : « il fallait être capable d’anticiper les mouvements d’un
prédateur pouvant surgir de partout » F. Vermeulen Sport et Vie n° 93
Dans un environnement dégagé l’oeil humain trie pour choisir ce qu’il voit.
« Ainsi traitées au niveau infraliminaire un tas d’images ne viennent pas encombrer notre conscience. Nous n’interprétons l’objet menaçant que s’il est très mobile en entrant dans notre champ de vision »  Dr Quercia.
Un million deux cent mille terminaisons nerveuses informent l’œil. Réduire son champ visuel eut été fatal à homo sapiens. Avec la face voilée la race humaine n’aurait pas survécue. Vivre sans burqa, c’est une loi de la nature.
 
‘Il faut suivre la nature’ disait Delsarte. La proprioception copie la nature. Préférez escalades, roulades, ruades, glissades et galipettes à la gonflette musculaire ou stepperies et sauteries débiles qu’aucun animal ne reproduit sauf à enfiler les chaussons de laine d’un bébé à deux des pattes d’un chat ! Je l’ai fait. C’est possible, spectaculaire et ridicule.

Imitez la nature. Les étirements sont un besoin naturel. Etirez-vous !                        
Quand pelotonné sur lui-même il se réveille, le chat s’étire.
Il ramène à la normale des muscles trop programmés en chaîne fermée

Biomécanique, la proprioception éduque les muscles de l’équilibre.
L’endurance c’est courir lentement le plus longtemps possible ou longtemps le plus lentement possible  (on est jeune ou vieux).
Equilibre et Endurance nous ont fait Sapiens. Tout cela est biomimétique.

« Quand la forêt a quitté ma vie je vivais tranquille accrochée aux branches aujourd’hui posée sur mes hanches pour voir loin, j’avance en trottinant »     Nolwen ‘Lucy’ Lemétayer  ( en C.M.1 à Castelneau de Médoc) 


Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.