Jouons, rampons, encourageons l’émerveillement

« L’enfant est-il un vase qu’on remplit ou un feu qu’on allume ? » I. Aberkane. Pour avoir envie de savoir il faut s’amuser. Jouer est une façon d’apprendre. Un enfant qui ne joue plus est un adulte. Proies et prédateurs jouent pour apprendre.
« without deviation from the norm, progress is not possible » Franck Zappa
« l’enfant naît câblé ». Sa période de construction sensorielle sera fulgurante les trois premières années. Par le canal des sens l’enfant recueille un grand nombre d’informations mais nos habitudes freinent son apprentissage : bottines, moufles chaussures et capuches sont inadaptées à développer son équilibre. Le potentiel d’apprentissage est inné. Inadapté il sera source de scoliose et mal de dos
Promouvoir l’éducation de l’équilibre est une révolution. Elle sera faite de chutes, déséquilibres et réflexes plantaires plutôt que sécurité bien chaussée.
Les acquisitions impriment le cervelet. Les extensions d’axones qui courent dans la colonne vertébrale remontent par vagues les informations venues des capteurs sensoriels. Comment canaliser cette furia neuronale ? Comment se concentrer sur l’essentiel et se débarrasser du superflu ?  Stimulons le cervelet. Ses plissures feront tenir une grande surface dans un petit volume. Cent mille milliards de synapses sont disponibles. Sculptons le cerveau, réveillons les patterns et les performances captives que l’évolution a rendues possibles.
Utilisons les déséquilibres harmonieux et les neurones miroirs prémoteurs.
Le neurone est né avec le mouvement ; il s’éduque. L’équilibre est la résultante de déséquilibres maîtrisés ; il se travaille en programmant les réflexes.
Decoded neurofeedback (DecNef) : stimuler la zone utile du cerveau avec une pile de 6 volts  accélère l’apprentissage. Est-ce bien utile ?
Pour l’apprentissage Monica Companys propose plaisir et partage. On chante, on joue, on raconte, on associe les signes aux mots.
Céline Alvarez a-t-elle été poussée à démissionner de  Gennevilliers ?
a-t-elle poussé trop loin ‘les lois naturelles de l’enfant’  (2016)Incapable de noter la créativité, l’école ne l’encourage pas.
Y échanger des savoirs c’est tricher, dans la vie c’est coopérer. .
« L’école est incapable d’enseigner avec le jeu. Notre école est industrielle.
Dite traditionnelle, elle ne l’est pas puisque jeune de dix générations pour une humanité mille fois plus vieille » Idriss Aberkane ‘libérez votre cerveau ’ (2017)Retenir une information et savoir ne sont pas la même chose. Connaître la route pour Paris n’est pas la même chose que savoir faire du feu.
Socrate Platon Confucius Léonard de Vinci et plus proches de nous Temple Fay Glenn Doman et Beatriz Padovan n’enseignaient pas comme nous le faisons.
« Ayez le courage de suivre votre intuition » Steve Jobs
«  J’ai échoué à mes examens et j’ai fondé Microsoft ; mon ami les a réussis
il est ingénieur chez Microsoft »  Bill Gates

Dr. Marriot et Dr. Schnohr   (étude Danoise fév. 2015 ) :
Pour détériorer la santé, faire du sport peut suffire. Courir vite abîme le cœur.
Courir une heure à petite vitesse plusieurs fois par semaine divise par 9 le risque cardiaque (american college of cardiology 2015 )
L’exercice intense est plus néfaste que bénéfique. Une saine fatigue, c’est à dire se bouger sans être essoufflé réduit les risques de cancer
Adoptons la foulée adaptée, supprimons la compétition.
Pour diminuer cancer, diabète, obésité : variez les activités (Shin OHTAKE) Privilégiez l’endurance, l’équilibre et le froid (Bruce SPIEGELMAN)
Les gènes n’expliquent pas tout. Avec 30% d’hérédité il reste 70% pour le  plaisir, l’envie, l’entraînement et une enfance proprioceptive (David EPSTEIN)
‘ The brain is able to pattern the raw data it receives’
Le cervelet modulera les données brutes qu’il reçoit.

Proprioception, endurance, travail excentrique, étirements et gainage  aident à vivre plus longuement en bonne santé :
- le travail excentrique améliore la synthèse protéique, augmente le tissu conjonctif, le nombre de sarcomères et la résistance à l’étirement lésionnel
-  s’asseoir en freinant la descente renforce périnée et plancher pelvien
- s’étirer c’est chercher à extraire une goutte d’eau d’une maille de tricot musculaire et non pas essorer grossièrement une serpillière
- avec le gainage : « arrêtons de massacrer les abdos »  B. de GASQUET
- ancrons le bas du corps dans le sol avec la proprioception puis associons le haut avec le  bas du corps par gainage
- La proprioception est de mon âge, née en 1942 avec Sherrington (prix Nobel)
- L’endurance est plus âgée, les enfants de Lucy nous l’ont programmée il y a 3 millions d’années...

Little Foot   A Johannesburg il y a 3,7 millions d’années Little Foot se tenait déjà debout. Le berceau de l’humanité reste l’Afrique mais toute l’Afrique
« Avec le génome la notion de races prend un forme nouvelle. Existent-elles encore ? Parler de race n’a plus aucun sens. Nous avons tous le même âge historique»  Yves COPPENS  Europe n°1 fév. 2018
« Parler de racisme est une ignorance partagée » Jane ELLIOT :
ornithorynque, chauve souris, baleine … chez les mammifères, ça partait dans tous les sens et chacun était le fruit d’une multitudes d’hybridations quand …        .   . .                      l’équilibre et l’endurance ont fait l’homme
Y. Noah Harari   ‘too much rigid’  mille chimpanzés ne sauraient coopérer. Les lions sont puissants mais incapables de s’organiser en grand nombre.
Les fourmis peuvent s’organiser en grand nombre mais elles sont incapables de changer leurs habitudes et de renverser une reine pour créer une république.Aucun singe ne croira qu’il y a des bananes au paradis. Aucun singe ne cèdera sa banane contre un dollar qui vaut dix bananesLe facteur déterminant qui a propulsé l’homme en maître du monde est notre capacité à tisser des mythes communs : dollar, religion, communisme ‘our ability to invent, to cooperate with flexibility in very large number in order to create fiction reality’  Yuval Noah HARARIAvant cela il a fallu sortir d’Afrique par petits groupes pour atteindre l’Eurasie Notre sens de l’équilibre et notre endurance ont joué un rôle majeurRegarder pardessus les herbes et trottiner dans la savane a formé notre cou.
Le regard périphérique était nécessaire pour prévenir du danger. Avec la face voilée sapiens n’aurait pas existé, Notre cartilage cervical est la gomme de sept pneus. Baisser la tête nous vieillit et tire …  sur les lombaires.
Neandertal, Florès, Denisova, Pékin sont les premières espèces humaines à s’être dispersées. Après la dernière glaciation (cent mille ans) le vert Sahara devient désert. Pour suivre les grands troupeaux Sapiens sort d’Afrique plus tard que ses prédécesseurs s’installe partout se mélange peu. Les autres disparaissent.



Néandertal : arrivé en Europe 300.000 ans avant nous, chasseur nomade, mangeur de viande, il répugnait au meurtre et au combat. Nous nous sommes croisés entre moins quarante mille et moins trente mille avant notre ère.
23 paires de chromosomes lui aussi, ouïe développée, capable de phonèmes et doté d’un langage nasal il a disparu !
Aujourd’hui, un monde qui produit d’un côté en détruisant de l’autre porte en lui les germes de notre destruction.
Autrefois l’homme façonnait son environnement pour le meilleur aujourd’hui c’est pour le pire
Au Japon, chaque décennie une ville comme Strasbourg se suicide (en Chine c’est une ville comme Paris)
Les limites de la terre rendent irréaliste et absurde le principe de croissance économique infinie.
Charité bien ordonnée commence par l’avenir de nos enfants que la croissante population mondiale va compliquer

« L’espèce humaine est entrée en conflit
                                       avec l’espace, la terre et l’air»
                                                                     Romain GARY  les racines du ciel

Aucun commentaire:

PAPY... ! RACONTE-MOI LA PROPRIOCEPTION L’EQUILIBRE ET L’ENDURANCE

LE PARC PROPRIOCEPTIF

Le principe de Swing Chariot

Dès qu’il bouge l’enfant installé dans Swing Chariot crée des déplacements horizontaux et verticaux simultanés totalement aléatoires et le déséquilibre est harmonieux.

Toute variation du centre de gravité exige une réponse proportionnelle en vitesse et en intensité au déséquilibre initial.

Si aucune correction n’est faite, l’enfant se trouve en situation tout à fait agréable de balancelle à condition de rester allongé.

Mais toute tentative de reptation, « quatre pattes » ou de redressement à genoux puis debout nécessite une adaptation réflexe immédiate pour centrer G. Elle sera aidée par un appui manuel au filet.

Diminuer puis supprimer cet appui est ce vers quoi il faut tendre, l’objectif à atteindre, le top proprioceptif ?

En s’amusant, l’enfant met en place son schéma corporel.